ILS ONT VÉCU MOBILIS

20 témoignages d’agents OPT

Dans le cadre des 20 ans de la marque, nous avons interrogé 20 agents OPT ayant participé à l’évolution de Mobilis. L’occasion de revenir avec eux sur les débuts de la marque et son évolution. Extraits des témoignages.

Auxence FAFIN

Directeur Général Adjoint en charge du numérique et de l'aménagement

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse et vehicula est. Etiam erat turpis, efficitur nec felis condimentum, bibendum rhoncus odio. Nulla luctus interdum bibendum. Nullam gravida erat a consectetur consequat. Vestibulum efficitur venenatis ex, a dictum mi dignissim id. In volutpat rutrum diam, non viverra ex interdum ac. Nam a semper neque, a rutrum neque. Nullam a tempus neque. Nullam tincidunt vestibulum purus non sagittis. Nunc tincidunt turpis in metus varius, at tristique diam tempus. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Donec blandit mollis orci, eget venenatis sem convallis id. Morbi auctor, sapien ut ultricies sodales, urna nulla eleifend erat, sed lacinia sem magna sollicitudin odio. Praesent odio elit, porttitor vel urna vel, eleifend ultrices nibh. Vestibulum vitae nisi eros. Mauris aliquet ultricies egestas. Praesent eleifend ac est quis facilisis.

Alain LEFEBVRE

chef du service analyse de la performance

« Avant Mobilis, nous étions très isolés lors de nos déplacements »

« Pour les professionnels, la mobilité a été une révolution, un outil performant. Avec Mobilis, ils ont gagné en efficacité et en sécurité. Lors de nos déplacements, nous étions isolés et autonomes. Nous ne pouvions que compter sur nous même ! C’est quand même formidable d’avoir accès à l’internet mobile où que vous soyez y compris en randonnée pour checker la météo ! Dans 20 ans j’imagine de nouvelles applications sur la consommation collaborative, le paiement via son Smartphone qui fera office de porte-monnaie. La monétique sera complètement dématérialisée. »

Auxence FAFIN

directeur général adjoint en charge du numérique et de l’aménagement

« Dans vingt ans, on aura toujours besoin de plus de débit ! »

« J’ai en tête une anecdote qui résume assez bien l’état d’esprit de l’époque. En 2011, nous avons mis en service 25 antennes à Lifou et nous avons souhaité faire une inauguration avec les instances locales et des membres de notre conseil d’administration. Bref, à la mise en service de la téléphonie mobile, les habitants ont pris leur voiture et ont sillonné l’île en klaxonnant ! C’était leur façon de fêter l’arrivée de Mobilis (…) Avant 2011, nous avions seulement 5 sites sur Lifou. Nous en avons rajouté 19 supplémentaires. Autant vous dire que ça a été une véritable révolution en termes de couverture. »

Bernard IDOUX

directeur des télécommunications

«  Le contexte local de la Calédonie a fait du prépayé une totale réussite »

« L’un des avantages du mobile, c’est que le numéro correspond à une personne, non un foyer. Lorsqu’on compose un numéro de mobile, on sait sur qui l’on va tomber directement. On est quasiment certain de joindre la personne souhaitée. Le lancement de la carte Liberté en 1999 fut un évènement majeur qui a connu un succès inimaginable. Lors des recherches de terrains pour accueillir nos antennes, acquérir un terrain coutumier était plus facile qu’obtenir un toit d’immeuble à Nouméa ! Le contexte local et particulier de la Calédonie a fait du prépayé une totale réussite. Le territoire compte une grande partie de sa population qui souhaite garder la maîtrise de sa consommation. Aujourd’hui quasiment 75 % des clients mobile sont toujours en prépayé sur 250 000 clients enregistrés. »

Bruno MANOT

conseiller technique auprès du directeur général

«  Mobilis a révolutionné le fixe ! »

« Mobilis a révolutionné le fixe. À partir de 1997, il nous a permis d’envisager de raccorder quasiment tous les demandeurs de téléphonie fixe éloignés du réseau filaire, sans les faire participer au coût de construction de leur branchement. Les transmetteurs avaient identifié un « boîtier fixe » qui pouvait être mis en « communication » avec un relais mobile GSM. La difficulté pour nos agents a été de disposer d’un modèle de lignes entre ce boîtier et le poteau portant l’antenne ! J’ai eu la joie de le mettre au point et de voir depuis plusieurs centaines de situations isolées résolues pour le même tarif que l’abonné en ville… en utilisant le réseau mobile. »

Charlotte VERGES

chef du service marketing études et offres

« L’IMoD, un produit très innovant »

« L’arrivée de l’internet mobile avec la 3G pour l’ouverture des Jeux du Pacifique (2011) est l’événement qui m’a le plus marqué. Accéder à internet où que l’on soit et quoi que l’on fasse a révolutionné nos usages. En interne, ça a été un projet majeur qui avait une deadline imposée, forte et non négociable. Ce défi tant technologique qu’humain a mobilisé énormément les équipes techniques et commerciales. Tout le monde a été au rendez-vous et l’offre, si elle  a évolué, reste l’un de nos produits phares très prisé des Calédoniens, nous comptons ainsi aujourd’hui 34 000 clients abonnés à l’internet mobile. Le succès  de l’IMoD (internet mobile à la demande) en est un parfait exemple : nous venons de franchir la barre des 50 000 clients distincts par mois. »

Ghislaine RIVATON

retraitée de l’OPT-NC

« Mobilis, c’est génial ! »

« Si je devais être un service Mobilis, je serais la carte Liberté, pour la souplesse qu’elle autorise. L’offre Mobilis est assez large, ce qui permet à tout un chacun de trouver la formule qui lui convient. D’autant qu’avec le « roaming », les abonnés peuvent l’utiliser dans de nombreux pays sans changer de puce. Comment j’imagine Mobilis dans 20 ans ? Peut-être existera-t-il un microportable avec reconnaissance vocale, fixé, (greffé ?) derrière l’oreille à laquelle l’abonné pourrait demander : passe-moi ma femme, mon patron ; passe-moi Julie ; passe-moi le 1000 de l’OPT. Le tout sans décrocher, ni numéroter, ni raccrocher. »

Jean-Luc ZIMMER

chef  du centre Architecture Documentation et Planification (CADP)

« Le mobile est une révolution permanente »

« Mobilis a permis de faciliter les échanges. Avant, les gens ne pouvaient appeler que de chez eux. En déplacement, ils devaient se rendre dans une cabine téléphonique. Mobilis a créé de nouveaux usages : c’était la liberté aussi bien pour les gens de Nouméa que ceux de l’intérieur. D’ailleurs, il nous a fallu densifier le réseau de manière exponentielle pour répondre à la demande. Aujourd’hui, l’OPT-NC a déployé plus de 320 sites radio sur l’ensemble du territoire, à l’époque nous en comptions 5. »

Jean-Marc BRECARD

responsable de la planification et de la veille stratégique

« L’internet mobile donne accès à la plus grande bibliothèque du monde »

« L’internet mobile ! C’est une révolution. Il donne accès à la plus grande bibliothèque du monde, de n’importe où. C’est juste formidable ! Pour moi, l’internet mobile a réduit la taille de la planète à celle d’un village. (…) Avant Mobilis On s’appelait sur le fixe ou on se voyait ! Il est vrai qu’à cette époque, lorsque nous donnions rendez-vous à un copain, nos parents le savaient puisque bien souvent, ils décrochaient le téléphone de la maison. Aujourd’hui, Mobilis permet une plus grande liberté. (…) D’ici vingt ans, il n’y aura plus de différence entre les réseaux mobiles et fixes. Il y aura un seul réseau qui vous permettra d’être appelé et d’appeler de n’importe où avec le même identifiant. »

Jean-Marc SONOBÉ

assistant comptable au service comptabilité

« Avec Mobilis, les professionnels ont gagné en temps et en efficience »

« Mobilis s’est réellement démocratisé avec le lancement de la carte Liberté et, de fait, du prépayé. Très pratique, il a permis au plus grand nombre d’être joint et de téléphoner selon son crédit et ses moyens. D’ailleurs, nous avons dû très rapidement augmenter la capacité du serveur en nombre de cartes Liberté. Dans 20 ans, je pense que le débit garanti et l’accessibilité du réseau en tout lieu seront résolus. Les terminaux mobiles évolueront bien plus fréquemment que le réseau. Ils vont généraliser des nouveaux usages comme le paiement sécurisé, la surveillance des malades à distance, etc. »

Laurent MINGOUAL

directeur de projet FTTH

« Pour les tribus isolées, nous avions un système de radio BLU »

« Nous rentrons déjà dans une ère où l’échange des données devient de plus en plus important. Il y a la grosse évolution des objets connectés qui nous impactent déjà aujourd’hui. Si on regarde l’évolution de l’utilisation du mobile, c’était au démarrage une interaction entre les hommes (téléphonie). Demain sera marqué par la communication entre les objets et les machines. Il y aura 5% du réseau utilisé pour la voix, les 95% serviront à échanger des données entre machines. (…) Ce qui m’a le plus marqué est le lancement de la 4G, qui a été un grand pas en avant. Autant la 3G commençait à permettre un vrai accès data mobile, autant la 4G a permis de gagner en facilité, en simplicité d’utilisation et en fluidité. »

Lauriane BOTELLA

chef des produits mobiles

« Une révolution folle des usages de communication et des comportements ! »

« Outre l’évolution technologique avec les portables, Mobilis a révolutionné les usages de communication ! Le téléphone mobile est devenu dans les années 90 un outil personnel qui n’est plus rattaché à un lieu. Mobilis a donc contribué à bouleverser les manières de communiquer, les comportements et les activités sociales des gens, qui plus est aujourd’hui avec l’internet mobile. (…) À ce jour, nous proposons des services sans abonnement (prépayé) et d’autres avec un abonnement mensualisé (forfait). À la fin de l’année, une troisième famille viendra grossir les rangs de nos offres avec des formules « packagées », une offre d’abonnement mensualisé avec des services mobiles « tout en 1 » dans laquelle on retrouvera notamment de la téléphonie, de l’internet et des SMS et d’autres services complémentaires pour un tarif plus intéressant que les services seuls souscrits « à la carte ». »

Luc RIVATON

retraité de l’OPT-NC

« Avant Mobilis, les particuliers disposaient du fixe, point final ! »

« Tous les évènements Mobilis sont importants car ils témoignent de cette formidable évolution technologique : la téléphonie puis le SMS. Mais, ce qui a vraiment changé l’utilité du Mobilis, c’est la transmission de donnés (data) qui a permis la connexion au réseau internet avec, en particulier, l’apparition des « Smartphones » (…) Mobilis nous a simplifié certaines tâches, comme les permanences « à domicile » pour les services techniques. À partir ce de moment-là, ils n’étaient plus contraints de rester à côté des fixes ! Il a permis d’assurer la sécurité du personnel également, en particulier lors de déplacements sur des sites isolés dans la chaîne. »

Olivier AMAT

directeur télécoms adjoint

« Aujourd’hui, nous avons plus d’abonnements mobiles que d’habitants en Calédonie ! »

« Ce qui m’a le plus marqué, c’est la mise en service de Mobilis ainsi que l’inauguration de la tour de Montravel. C’était très symbolique pour nous. C’était l’image du mobile. Ça a été un point marquant car nous savions qu’à ce moment, partout à Nouméa, nous avions de la couverture (…) Ensuite, je citerais la mise en service de la 3G, grâce à quoi nous avons vraiment pu faire de l’internet mobile. Et enfin, nos offres Internet mobile à la Demande, dont nous sommes assez fiers car il n’y a pas forcément l’équivalent partout ailleurs dans le monde. (…) C’est clairement un service qui a de l’avenir ! Le mobile ne s’arrêtera jamais. Autant on peut faire des paris technologiques, autant on n’a pas besoin d’être visionnaire pour affirmer que la mobilité continuera d’évoluer. »

Patrick LEONARD

chef responsable CETI unité service (Koumac) des produits mobiles

« La téléphonie mobile a permis de sortir des populations de leur isolement »

« Mobilis était une grande première dans ce monde de la téléphonie mobile qui nous a permis de sortir des populations de leur isolement. Je pense notamment aux tribus les plus reculées et les propriétaires terriens, noyés au milieu de grande superficie, pour pratiquer leur activité d’élevage ou autre. (…) Le passage à la 3G depuis NC 2011 a permis aux gens isolés d’avoir internet. Pour eux, c’était en quelque sorte une totale découverte du monde moderne. C’était un grand pas pour les échanges et la culture, en général. (…) Ce service de communication a grandement participé au développement économique de la Nouvelle-Calédonie en abolissant les distances qui nous séparaient les uns des autres jusque-là. »

Philippe GERVOLINO

directeur général de l’OPT-NC

« Difficile de se rappeler qu’il y a eu un avant Mobilis ! » 

« Aujourd’hui, lorsque l’on part de la maison sans son mobile, on fait demi-tour pour aller le chercher car on a l’impression de « se sentir nu ». Le Mobilis est devenu un outil indispensable. Ça l’était déjà pour la voix et le SMS mais il est devenu un incontournable avec la partie internet mobile qui offre un large éventail de possibilités. (…) Ce qui m’a le plus marqué, c’est l’avènement de Mobilis bien sûr, et les grandes étapes qui en ont découlé : la messagerie, le prépayé avec Liberté, le « roaming », l’internet mobile… Il est tellement rentré dans nos vies que j’ai du mal à sortir un élément en particulier. D’autant qu’il a fait l’objet d’une progression continue. Aujourd’hui, nous devons avoir  275 000 cartes SIM dans le réseau. Difficile de se rappeler qu’il y a eu un avant Mobilis ! »

Philippe MINEL

ancien directeur général de l’OPT-NC

« Une étape majeure qui a révolutionné l’offre de téléphonie de l’Office »

« Avant Mobilis, les équipements étaient fixés dans les véhicules, ils étaient rarement portables. Et il y avait beaucoup de brouillage entre les réseaux radio ! (…) L’un des évènements qui m’a marqué a été la sortie de l’offre Mobilis internet mobile à la demande, qui a permis de démocratiser et d’accélérer la pénétration du GSM auprès des jeunes, notamment dans les îles. (…) Les réseaux évoluent très vite avec la technologie. Les débits ont été multipliés par plus de 100 avec la 4G et on parle déjà de la 5G (réseau mobile ultra haut débit) pour 2020… »

Pierre DESVALS

responsable des agences OPT dans l’intérieur et les îles

«  Le Mobilis est devenu un produit de première nécessité ! »

« Mobilis a permis la mobilité. Nous pouvions dès lors nous déplacer et rester joignable. Au départ, ça ressemblait à un phénomène de mode. De nos jours, c’est devenu un produit de première nécessité. (…) Ce qui m’a le plus marqué ? L’arrivée de la 3G, qui a modifié le mode de consommation de nos clients. La 3G a autorisé une meilleure connexion qu’avec l’ADSL. De plus, le lancement de la 3G était un enjeu majeur pour l’OPT-NC puisque nous avions une deadline fixée par les Jeux du Pacifique de 2011. Nous étions dans le développement du numérique et nous nous apprêtions à recevoir des délégations de tout le Pacifique. Nous ne pouvions pas rater ce rendez-vous. C’était l’image de la Calédonie qui était en jeu. »

Roland LEMAIRE

retraité de l’OPT-NC

« À sa mise en service Mobilis avait une vocation à assurer les conversations mobiles en extérieur »

 » Mobilis a bien évidemment été une révolution ! Ce service était très attendu de la population et des professionnels. Il allait offrir à tout un chacun la possibilité d’établir des communications ou d’être joint à tout moment. Evidemment, à son lancement, la zone de couverture se limitait à Nouméa et à quelques communes de la Grande Terre. À l’époque, ce service avait vocation à assurer les conversations mobiles en extérieur. La densité du réseau ne permettait pas encore une réception à l’intérieur des habitations. Mais l’Office nourrissait déjà cette politique d’amélioration permanente de la qualité de ses services. »

Serge MOURIN

retraité de l’OPT-NC

« Au lancement de Mobilis, ça a été de la folie ! »

« En Calédonie, les gens voyagent beaucoup. Aussi ont-ils été très rapidement attirés par cette nouvelle offre que certains connaissaient pour l’avoir découvert en Métropole ou en Australie. Très vite, ils ont été demandeurs de Mobilis car ils ont constaté qu’il pouvait leur rendre service. Au lancement de Mobilis, ça a été de la folie malgré le prix, assez onéreux pour l’époque. (…) Lors de la première extension du réseau Mobilis en 1997, nous devions faire une mise à niveau du logiciel de contrôle. Au moment où les stations émettrices ont envoyé le signal GSM dans les airs, nous nous sommes aperçus que le nom du réseau qui s’affichait ne correspondait pas à celui de la Calédonie mais à celui du Luxembourg ! Il était 1h du matin et nous avons réussi à rectifier le tir en relançant l’ancien système. »

Véronique LACROSE

chef du service administratif et financier télécoms

« Aujourd’hui, peu de gens sont capables de se passer de leur mobile ! »

« Mobilis a offert aux Calédoniens la possibilité de pouvoir appeler et être joignable tout le temps. Ce fut donc une sacrée révolution ! D’ailleurs aujourd’hui, peu de gens sont capables de se passer de leur mobile. C’est devenu un outil quasi indispensable qui procure un sentiment de sécurité. C’est devenu un outil quasi indispensable qui procure un sentiment de sécurité. Avant, il fallait être là au bon moment ! Les gens se joignaient le soir à la maison. Maintenant, on décroche son mobile et on prend des nouvelles par téléphone. (…) Ce qui m’a le plus marquée ? Le lancement de les offres « internet mobile à la demande » qui permettent, via l’envoi d’un simple SMS, de disposer d’internet selon différentes formules et tarifs au choix.»